Recette #86: Riz au lait à la main de Bouddha

En plein hiver, voilà une recette versatile et facile: le riz au lait. Dans sa plus simple expression, c’est un plat peu onéreux et pas très complexe à réaliser, pourtant il est toujours le bienvenu: il se garde bien au frais, on peu le prendre en dessert après un repas léger ou en goûter. On peut le marier à beaucoup de parfums: classiquement, il est plutôt parfumé à la vanille, mais on peut aussi lui ajouter de la cannelle ou d’autres épices, pourquoi pas de la badiane par exemple. Il se marie bien aux agrumes, particulièrement à leurs zestes qui viennent apporter un peps bienvenu au côté relativement lourd et riche du riz au lait. Pour le réaliser, une petite demi-heure suffit et il n’y a pas besoin de matériel particulier: une casserole et des ramequins suffiront pour la base. Un zesteur vous rendra la vie plus facile mais il est possible de s’en sortir avec une bête râpe.

Dans notre version, nous avons choisi la main de Bouddha pour son arôme enchanteur: c’est un agrume de la famille des cédrats, qui n’a pas de pulpe et une forme irrégulière. Citrus medica var. sarcodactylis ou digitata selon le cultivar, ce fruit à la forme étrange est disponible en janvier ou en février. Son zeste fait merveille en pâtisserie pour parfumer, pâtes, crèmes ou glaces. A la fois doux et hespéridé, le parfum du zeste rappelle celui du citron mais sans agressivité et avec une touche plus douce, presque comme de l’orange. A essayer si vous avez la chance d’en trouver près de chez vous. Vérifiez qu’il est non traité après récolte, toutefois.

Une main de Bouddha

Pour le riz, vous avez le choix parmi les variétés de riz rond comme l’arborio, le carnaroli, le vialone nano par exemple, ou encore le riz japonica utilisé pour les sushis. Sachez toutefois que l’absorption change selon les variétés. Le carnaroli est certainement celui qui pompera le plus de liquide. Dans notre recette, nous utilisons du vialone nano qui est un bon compromis (absorbe ni trop, ni trop peu). Cela permet d’avoir une légère texture où l’on sent les grains de riz, même si le tout reste moelleux et fondant.

Le riz rond de la variété vialone nano

Etapes de la recette

1) Zester la main de Bouddha
2) Cuisson du riz au lait

Difficulté: Facile
Matériel nécessaire : Casserole, ramequins, couteau d’office
Matériel recommandé : zesteur Microplane
Nombre de parts : 5 à 6 personnes (pour un dessert, pas pour un concours de bouffe)
Coût : Environ 15€
Temps : Environ 30 minutes de cuisson.
Ingrédients spécifiques : Riz rond (vialone nano), vanille du Mexique, Main de Bouddha, crème entière, lait demi-écrémé

1) Zester la main de Bouddha

– Une main de Bouddha de 300g environ

Commencez par laver la main de bouddha sous l’eau, et l’essuyer délicatement.
Puis, à l’aide d’un zesteur ou d’une râpe, prélevez les 2/3 environ du zeste de l’agrume. Cela suffit pour parfumer la recette, mais si vous ne savez pas quoi faire avec le reste, mettez tout.

Zester est plus facile à l’envers:

De cette manière, le zeste est récolté sur la partie supérieure de la râpe:

Pour pouvoir zester l’intérieur des « doigts », tranchez la main en 2:

Comme on peut le voir, il n’y a pas du tout de pulpe (contrairement au cédrat qui en a très peu). Zester la quantité choisie.

2) Cuisson du riz au lait

-150g de riz rond vialone nano
-850g lait 1/2 écrémé
-70g de sucre en poudre
-1 gousse de vanille mexicaine

-150g crème fleurette  à 40% MG

Commencez par la vanille:

Une gousse de vanille Mexicaine

Fendre la gousse en 2 et en gratter l’intérieur pour prélever les graines.

Mettre à chauffer le lait et la gousse évidée dans une casserole, puis ajoutez le sucre. Ajouter le sucre dès le départ permet d’éviter que le lait ne brûle au fond de la casserole.

Remuer puis ajouter le riz rond: ici, du vialone nano.

Bien remuer et ajouter à présent le zeste:

Cuire à feu doux en vannant souvent:

Au bout d’une quinzaine de minutes, les grains de riz commencent à apparâitre à la surface:

Poursuivre jusqu’à ce que le riz ait absorbé tout le liquide.

Hors du feu, ajouter la crème fleurette:

La crème ne cuit pas pour garder son goût et ne pas développer de sensation de gras en bouche:

Remuer et laisser le riz chaud absorber l’excédent de liquide:

Quand le riz au lait est tiède et a la bonne consistence, le mettre en ramequins.

Refroidir ou alors le manger tiède:

Publicités

2 réflexions sur “Recette #86: Riz au lait à la main de Bouddha

  1. OUAHHHHHHH !!!! Bravo pour cette recette. J’adore le riz au lait à la vanille. Je ne connais pas du tout cet agrume, où l’as-tu trouvé ? En tout cas ça m’inspire beaucoup et me fait vraiment envie !!!!!!!!!
    Bise, Poppy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s