Recette #17: Tarte aux pommes

tarte seule

Dix septième recette pour La Pistacheraie, la tarte aux pommes tout droit tirée des fiches techniques du CAP Pâtissier ! Une recette pour faire une (bonne) tarte aux pommes comme celle de votre pâtissier préféré… Avec en guest stars, cette double ou triple rosace de pommes si caractéristique, son bord pincé, son coeur de compote goûteuse et cette jolie coloration des lamelles de pommes ! Cette figure de style imposée n’est pas -que- surannée: comme on le verra, cette manière d’empiler les lamelles de pomme permet aussi de mettre beaucoup de pommes (environ 4 ou 5 pommes de taille moyenne pour les lamelles et 2 à 3 pommes moyennes pour la compote) pour avoir une tarte riche en fruits avec un bon goût de pomme. La superposition des lamelles permet aussi une cuisson des fruits assez homogène, colorée en surface mais toujours moelleuse à coeur, jamais sèche. En parlant de sec, pour cette tarte il est impératif d’utiliser une compote de pommes qui ne contienne pas trop d’eau, sinon cela détrempera la pâte. Nous la réaliserons maison ici avec des pommes Boskoop et Cox, mais comme toujours pour le CAP, la compote est fournie et généralement issue de conserves.

Pour ce qui est du bord pincé, il s’agit d’une préoccupation d’ordre uniquement esthétique, qui se réalise à l’aide de la désormais célèbre « pince à tarte », alias « pince à chiqueter » !! L’opération est rapide et facile une fois que l’on a compris comment faire, en revanche attention au décerclage qui peut s’avérer délicat avec ce pinçage ! Nous donnons ici toutes les astuces pour arriver facilement à un résultat honnête ! Côté pâte, plusieurs variantes existent avec une pâte à foncer dite aussi pâte brisée ou une pâte (sablée) sucrée, plus classique. La pâte à foncer a une texture radicalement différente et est beaucoup plus facile à travailler. Bien réalisée, elle peut révéler une texture presque feuilletée… Cependant au niveau goût, nous lui préférons la pâte sucrée ! Va pour la pâte sucrée, réalisée maison avec une touche de cannelle.

La désormais célèbre pince à tarte...

La désormais célèbre pince à tarte…

-Difficulté : Facile
-Temps : 1h de réalisation, 30min cuisson
-Matériel requis: un cercle à tarte de 22cm de diamètre sur 2cm de haut, un économe, un couteau d’office, un pinceau, un rouleau à pâtisserie
-Matériel conseillé: un robot pâtissier, une spatule, un vide-pommes
-Prix : Environ 4-5€ selon prix des pommes.
-Proportions: Pour une tarte de 22cm de diamètre, 6-7 parts
-Ingrédients spécifiques: amandes en poudre, vanille bourbon en gousse, pomme boskoop, sirop d’érable, cannelle en poudre, calvados, nappage neutre

Une tarte simple aux accords gourmands qui viennent relever le goût de la pomme: vanille, cannelle, sirop d’érable… La pâte sucrée apporte un plus à la dégustation, en étant bien croustillante… Les belles photos proviennent de mon poto Julien Faure et les moins belles sont « maison »🙂.

Etapes
1)Compote de pommes
2)Pâte sucrée
3)Fonçage et pinçage
4)Montage
5)Nappage

1)Compote de pommes

-3 pommes Boskoop, Cox, reinettes ou autres.
-80g de sucre semoule
-50g de sirop d’érable
-50g d’eau
-le jus d’un demi citron
-1 gousse de vanille bourbon

01 compote

Cette étape est réalisable la veille, voire elle donnera un résultat plus savoureux si elle est réalisée la veille, avec la vanille qui marquera plus les pommes.
Peler les pommes, les tailler en cubes grossiers.
Mettre dans une casserole les pommes, le sucre, le jus de citron,le sirop d’érable et l’eau. Y ajouter les graines de la gousse de vanille et la gousse évidée.

02 compote

Puis cuire à feu doux pour une vingtaine de minutes, en remuant fréquemment. Les pommes vont se désagréger. Arrêtez quand la couleur est plus foncée et que la compote ne contient pratiquement plus d’eau en surface. Vous pouvez choisir de mixer la compote ou de garder les morceaux. Personnellement je préfère cette compote vanillée avec quelques morceaux de pomme.

Filmez la compote (avec les gousses évidées si vous réalisez la compote la veille, ainsi elle n’en sera que meilleure) et mettez-la au frais jusqu’à utilisation.

03 compote

2)Pâte sucrée

-200g de farine  T55
-100g de beurre froid
-50g de sucre glace
-25g de poudre d’amande
-2g de sel fin
-40g d’oeuf entier
-1g cannelle en poudre

Comme nous allons réaliser un pinçage, mieux vaut opter pour une pâte sucrée réalisée par sablage. Elle sera un peu moins croustillante et sablée que celle obtenue par crémage, mais plus facile à travailler.

Pour cela, mettre les poudres (farine, sucre, sel, amandes, cannelle) ensemble dans la cuve du batteur équipé de la feuille (batteur plat, ou « K ») et faire tourner quelques instants pour mélanger. Vous pouvez tout à fait réaliser cette opération à la main…

06pate

Ajouter le beurre froid en cubes et faites tourner en vitesse 2 au robot jusqu’à avoir un sable grossier. A la main, écrasez du bout des doigts le beurre contre les poudres jusqu’à avoir le même sable grossier.

07pate

08pate

Puis, ajoutez l’oeuf, mélangez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène et se détache du bord. Puis, frasez-la trois ou quatre fois (écrasez la pâte du plat de la main contre la paroi du bol ou le plan de travail) . N’insistez pas trop sinon la pâte sera dure après la cuisson.

13 pâte

Filmez la pâte et mettez la au frais pour 30 minutes.

14 pâte

3)Fonçage et pinçage

-QS de farine pour fleurer le plan de travail
-la pâte sucrée refroidie mais pas glacée: une bonne température de travail est autour de 15°c

Beurrez l’intérieur du cercle et préparez une plaque de cuisson.

22 fonçage

Sortez la pâte refroidie et abaissez là à l’aide du rouleau.

24 fonçage

25 fonçage

Repérez-vous au cercle pour la taille et l’épaisseur de votre abaisse. Vous devez obtenir une abaisse de pâte d’une diamètre au moins 6cm plus grand que le cercle.

04 fonçage

Une fois les dimensions voulues obtenues, roulez la pâte autour du rouleau, avec délicatesse.

28 fonçage

Puis déroulez-la au dessus du cerlce beurré et placé sur la plaque de cuisson ou le Silpat.

29 fonçage

D’une main, soulevez l’extérieur de la pâte et faites la descendre contre la paroi du cercle pour marquer un angle droit entre le fond et le bord du cercle.

30 fonçage

Lors du fonçage, venez presser le haut de la pâte de façon à créer un rebord.

05 fonçage

Une fois ceci obtenu…

31 fonçage

Passez le rouleau pour couper l’excédent de pâte.

06 fonçage

Puis relevez le rebord à l’aide de vos doigts, ce qui créera un boudin d’environ 1cm au dessus du cercle.

07 fonçage

Pincez ce boudin à l’aide de la pince à tarte (que l’on peut se procurer chez Cuisineaddict pour pas cher et en plus ils sont sympa !), en commençant « à 3h », comme si le cercle était une horloge. Soyez régulier et faites tourner le cercle au fur et à mesure (ne tournez pas autour du cercle ! )

08 fonçage

Une fois cette opération terminée, passez le doigt le long du cercle pour légèrement pousser le chiquetage créé vers l’intérieur du cercle. Ainsi, la tarte se démoulera (se décerclera) plus facilement après la cuisson.

09 fonçage

Bloquez au froid pour un quart d’heure.

4)Montage

-la compote de pommes de la recette
-Le cercle foncé de pâte de la recette
-environ 4 pommes de taille moyenne
-un citron

Sortez votre cercle foncé et pincé du frigo:

chiquetage

Disposez-y la compote jusqu’aux deux tiers de la hauteur de la pâte.

compote

Vient ensuite la garniture de la tarte, avec des lamelles de pomme.
Essayez de prendre des pommes relativement rondes et de gabarit identique, cela vous facilitera la tache pour la disposition des lamelles de pommes en rosace.

Pelez les pommes entières à l’aide d’un économe. Toujours à l’aide de l’économe, retirer le cône du haut avec la queue et aussi celui du bas.
Puis, passez le vide pommes pour retirer le trognon (vous pouvez aussi réaliser cette opération en vous servant de l’économe qui tournera sur lui-même).

Tranchez cette pomme en deux moitiés, en la coupant debout, de haut en bas. Posez chaque moitié sur sa face plate, sur une planche à découper.

Puis, à l’aide d’un couteau d’office bien aiguisé, réalisez des lamelles de pommes de 1 à 2mm d’épaisseur en étant le plus régulier possible.

JF_IMG_9018

Le but étant d’obtenir un bel arrondi sur les tranches:

JF_IMG_9028

Ne faites qu’une seule pomme à la fois, sinon elles noirciront le temps de réaliser votre rosace. Utilisez un peu de jus de citron à verser sur chaque moitié de pomme tranchée pour éviter l’oxydation.

Disposez les pommes en rosace en commençant par l’extérieur. Les lamelles doivent se chevaucher en étant assez serrées pour ne pas laisser apparaître de la compote.

JF_IMG_9027

Les lamelles de la rosace extérieure doivent être quasi-perpendiculaire au bord de la tarte.

JF_IMG_9029

Soulevez les lamelles du début à l’aide du couteau d’office et venez glisser les dernières lamelles de votre rosace pour la terminer.

JF_IMG_9032

Puis, disposez les chutes de vos pommes (les plus petites lamelles des bords), taillées en petits morceaux, au centre de la rosace. Tassez un peu.

JF_IMG_9034

Réalisez ensuite la deuxieme rosace en chevauchant la première, mais en disposant celle fois les pommes avec leur arrondi parallèle à celui du bord de pâte.
Selon le nombre et la taille de vos pommes, vous pouvez réaliser un total de deux rosaces ou trois rosaces (déco du milieu en sus).

ici avec deux rosaces et un peu de déco au milieu.

ici avec deux rosaces et un peu de déco au milieu.

Ici, avec trois rosaces et un peu de déco au milieu.

Ici, avec trois rosaces et un peu de déco au milieu.

Puis enfournez à 170°C pendant 30 minutes. Cela dépend de la puissance de votre four, mais nous vous recommandons quoi qu’il arrive de mettre la plaque de cuisson assez bas dans le four.

JF_IMG_9042

Décerclez la tarte par le haut si vous avez bien dégagé la pâte… ou par le bas (en mettant la tarte sur un carton doré ou un plat de diamètre plus petit que le cercle).

5) Nappage et finition

-80g de nappage blond ou de gelée de pomme
-2 càs de calvados

Détendez le nappage avec 20% de son poids en eau et faites le chauffer jusqu’à ce qu’il soit liquide.
Nappez la tarte à l’aide d’un pinceau.

nappage

Et voilà !

JF_IMG_9062

JF_IMG_9059

Du haut, on voit mieux les deux rosaces.

JF_IMG_9065

Ici, à côté d’une tarte au citron meringuée ! (recette #1)

JF_IMG_9066

JF_IMG_9076

JF_IMG_9075

31 réflexions sur “Recette #17: Tarte aux pommes

  1. La tarte aux pommes et la tarte aux citrons sont vraiment MAGNIFIQUE !! félicitation🙂
    Je ne suis pas un grand fan du bord pincé qui a un côté vieux jeux pour moi … mais c’est la seule (petite) chose a redire🙂

    Bravo🙂

  2. ah la la… la tarte aux pommes… rien qu’à lire votre recette et à voir les photos… je m’y crois ! Le petit goût légèrement acide des pommes… parce que moi je les aime comme ça les pommes… hum trop trop bon ! puis la fine couche de compote… quand je m’y colle à la maison je fais carrément une grande tarte en utilisant un moule rectangle qui fait… tout le four !! C’est vrai on est gourmand, mais que voulez-vous quand on rentre à la maison et qu’on sent cette bonne odeur de tarte aux pommes… on ne peut pas résister !

  3. Pingback: Les tartes, petite rétrospective 1/2 | La pistacheraie

  4. Je viens de découvrir votre blog par l’intermédiaire de cuisine addict sur Facebook, vos réalisations sont magnifiques et les photos exceptionnelles.
    Je m’abonne de ce pas,bravo!

  5. Ta tarte aux pommes est superbe et que dire de sa voisine au citron, whaouuu !!

    J’admire ta dextérité pour le chiquetage, même si on peut le trouver démodé j’aime ce petit côté suranné qui donne immédiatement envie d’un thé au coin du feu 🙂

    • Merci Isabelle ! Oui, le chiquetage est une figure imposée, ça a effectivement un cachet 70’s, comme le marbrage sur les millefeuilles, la bûche à la crème au beurre, les glands et tant d’autres trucs bien ringards🙂

  6. Excellente recette merci !
    Testée aujourd’hui et c’était parfait. La compote est vraiment folle…
    J’ai découvert ton site complètement par hasard et les recettes me donnent envie de tout réaliser :p
    Prochaine : tarte poire bourdaloue.

  7. Pingback: Recette #20: La tarte au pamplemousse | La pistacheraie

    • Merci ! Pour la cannelle j’en parlais dans l’intro et j’ai oublié de le mettre dans le déroulé… C’est dans la pâte sucrée qu’il faut la mettre, en même temps que les poudres.

      Pour le calvados, c’est au moment du nappage de la tarte: le calvados est chauffé avec le nappage/la gelée et donne un très bon goût et une puissante odeur de pomme, venant renforcer encore celles des pommes cuites…

      Ce n’est pas obligatoire mais c’est un petit plus.

  8. Pingback: Recette #22: La tarte tatin | La pistacheraie

  9. Comment vous faites pour avoir une pate qui se tient bien et ne s effondre pas a la cuisson j ai pourtant tout essayer ?

    • Il faut bien faire attention à deux choses: la première, c’est le fonçage, qui doit être fait dans les règles, avec un bel angle droit entre le bord et le fond de la pâte. La deuxième, c’est le repos de la pâte foncée au frais, avant de la passer au four.

      Si vous faites tout comme indiqué dans la recette, cela devrait marcher sans problème ! N’hésitez pas à me tenir au courant, voire à poster des photos de vos problèmes, je pourrais peut être vous aider en voyant à quoi cela ressemble.

  10. Bonjour, merci énormément pour la recette, j’avoue que depuis que j’ai essayée votre recette je ne cherche plus sur le net des recettes de tarte au pommes, c’est juste magnifique. Dommage je ne peux pas publié ma photo pour vous le monter. 😞

    • Merci Nouira, ça fait plaisir ! N’hésitez pas à tenter les recettes de la tarte au citron meringuée ou de la tarte bourdaloue aussi… Avec la tarte aux pommes, ce sont de très bonnes tartes pour l’hiver.

  11. Ces tartes sont à tomber, bravo! Je prépare le CAP en candidat libre pour la session Juin 2015 et je cherchais justement des recettes, je vais rapidement tester celles de votre site. (personnellement je trouve le chiquetage très esthétique, je dois être ringarde du haut de mes 28 ans🙂 ) Je pense que vous avez réussi l’ examen haut la main? Bonne continuation, Elodie

  12. Pingback: Galerie d’hiver 2015: La maison d’Hansel & Gretel ! | La pistacheraie

    • Bonjour, 32cm c’est énorme ! Déjà, il faut une plaque spéciale, celles de 30*40 ne suffisent plus.
      Ensuite, s’il fait bien 2cm de haut, il vous faudra environ 2,11 fois la quantité de compote, environ 2 fois la quantité de pâte, et idem pour les pommes.
      Prévoyez le double de toutes les quantités, et bon courage pour le fonçage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s